La Mappa Mundi d'Albi classée au Registre du monde, Unesco

 LE CENTRE ANCIEN - ALBI


Copyright : APA Poux Albi
Le périmètre historique du centre ancien est délimité par 6 quartiers. Chacun d'eux révèle au gré de la visite son patrimoine, son histoire, sa particularité : monuments emblématiques, maisons à colombages, hôtels particuliers de la Renaissance, cours intérieures, rues pittoresques, etc. Itinéraires de visites, audio guides, panneaux du patrimoine, véritables points de repère historique, architectural et géographique sont autant de supports qui vous permettront de découvrir agréablement le centre historique.
Albi « la Rouge », une des capitales de la brique languedocienne tout comme ses voisines, Toulouse et Montauban, ravira les amateurs de photos.
 

La Cité épiscopale

L'un des plus grands ensembles monumentaux de brique au monde. La cathédrale Sainte-Cécile et l'ancien palais forteresse, la Berbie, forment un ensemble saisissant et unique.
A voir aussi :
le musée Toulouse-Lautrec, les jardins "à la Française" du palais de la Berbie, la vue panoramique sur le Tarn, la salle du Trésor de la cathédrale.



Le Castelviel

Berceau de la ville : c'est un ancien bourg fortifié, propriété de la famille des Montfort, qui se trouve dans l'axe du clocher-tour de la cathédrale. Les rues portent des noms évocateurs, les placettes rénovées sont pleines de charme.
A voir aussi
: les points de vue sur la cathédrale, la place Savène, les vestiges des remparts, la fresque murale sur le thème de la Révolution Française, la place Saint-Loup.



Le Castelnau

Ou le quartier « nouveau », développé aux XIIe et XIIIe siècles. Au gré de la balade, on y découvre tout particulièrement des maisons médiévales à pans de bois et en encorbellement sur la rue.
A voir aussi
: la maison emblématique du Vieil Alby, la maison natale du peintre Henri de Toulouse-Lautrec , la maison familiale du navigateur Jean-François de Galaup de Lapérouse et l'hôtel Decazes.

Le Bourg Saint-Salvi

Il s'est développé aux XIe et XIIe siècles autour de la collégiale Saint-Salvi. Sa vocation commerçante et artisanale est encore très marquée à travers le nom de ses rues : fourreurs, savetiers, chaudronniers...
De part et d'autre, deux axes principaux, aujourd'hui deux rues piétonnes et commerçantes, rejoignent la place du Vigan et la place Lapérouse, artères bordées d'hôtels particuliers des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Non loin, se trouve la Halle du marché couvert de type Baltard, carrefour incontournable pour l'achat de produits et spécialités locales.
A voir aussi :
la collégiale et le cloître Saint-Salvi, la place du Cloître, le musée de la Mode, le marché couvert, la maison romane, l'hôtel de Gorsse.



Les Combes et berges du Tarn

Les rives du Tarn ont connu une activité commerciale importante dès le XIème siècle : le Port Vielh, le Pont-vieux, la place de la Pile marquent cet essor. Jusqu’à la fin du XVIII siècle, le Tarn est le théâtre d’un commerce fluvial florissant : vin de Gaillac, chanvre de Canavière, pastel, safran, verre de Grésigne, poterie de Montans y transitent et sont acheminés sur des gabarres.

A voir aussi : l'un des plus vieux ponts de France, le moulin du Chapitre, les points de vue panoramiques, le musée Lapérouse, le centre d'Art le L.A.I.T, le point de départ des mini-croisières en gabarre sur le Tarn en été

.

Les lices et le Vigan

Ou la limite du noyau médiéval et de la ville moderne. Les lices délimitent l'emplacement des anciens remparts de la ville. Ce quartier a été remodelé à partir de la seconde moitié du XVIIIe avec les travaux d'urbanisme, de type Haussmanien. Le Vigan est devenu le coeur de la ville, le centre des affaires.
Les hôtels particuliers marquent la période prospère que vécut Albi aux XVe et XVIe siècles où marchands et bourgeois s'enrichissent grâce au commerce du Pastel. Toutes ces richesses sont souvent cachées par de simples murs de briques et de fastueux portails.
A voir aussi : l'hôtel de Ville et le blason de la ville, le Jardin National, le Palais de Justice, ancien couvent des Carmes et son cloître, la maison Enjalbert, l'hôtel Reynes, le Patus Cremat.

Plus d'infos

Commentaires (1)

Note moyenne :
  • Visite cathédrale et musée Toulouse Lautrec
    (24/05/2016)
    Note :
    Magnifique! je ne trouve pas de superlatifs pour illustrer notre visite .Nous ne regrettons pas le tarif d'entrée, nous sommes comblés. Merci à vous pour la sauvegarde de notre patrimoine. Sincères salutations de la part de "Chtis"des hauts de France.
    ANNE Jean-Pierre


Laissez votre avis

Tapez les caractères qui s'affichent dans l'image :
catpcha

La saisie des caractères d'une image permet de vérifier que c'est bien une personne, et non un programme automatisé, qui recommande une page.
La Cité épiscopale d'Albi Ville d'Albi Site des Ambassadeurs d'Albi, la Cité épiscopale
Comité Départemental du Tourisme du Tarn Consultez sur TripAdvisor 1 200 avis de voyageurs Gite de France