En visite au musée Toulouse-Lautrec
Accueil > La brique

 LA BRIQUE

« Albi doit à la brique sa chaude lumière pour éclairer toujours son passé » Citation de J. Lautier 1968.

La brique albigeoise.

Zoom

 

La brique albigeoise, matériau de prédilection depuis des siècles, colore la ville de ses tons rose ou rouge foncé.
Edifices, maisons…la brique est omniprésente.
Les rives de la Vallée du Tarn ont permis une utilisation en abondance d’une argile rouge.

On peut encore remarquer des marques de doigts des tuiliers et briquetiers qui les ont façonnées, puis faites sécher au feu de bois.
Avec le temps, les édifices se parent de pierre de calcaire ou de grès qui servent de soubassement ou d’angle et viennent enrichir la façade.


Les 4 quartiers les plus anciens d’Albi, où domine uniformément la brique, sont : le Castelviel, la Rivière, le Castelnau, le Patus Cremat, situés à proximité de la Cathédrale Sainte-Cécile et du Musée Toulouse-Lautrec.

Albi la Rouge.

Zoom

La brique, fille de l’argile, commence son histoire il y a plus de 10 000 ans.
Les traces les plus anciennes se situent au Proche Orient et les premières briques cuites sont apparues au 3e millénaire en Mésopotamie. On les retrouve en Egypte autour des grands chantiers des Pharaons.
L’époque gothique est le deuxième âge d’or de la brique dans le Midi Toulousain, un âge d’or lié à l’épopée du pastel et au début de la reconstruction de la région à la suite des guerres comme la Croisade des Albigeois.

L’usage de la brique est florissant pour des raisons pratiques :

  • la présence de nombreuses terres de marne et d’argile,
  • un besoin de construction rapide avec des matériaux disponibles et peu chers,
  • la sécurité : on limite l’usage du bois au profit de la brique, matériau moins sensible et pour éviter les incendies,
  • une meilleure assise, une surface de portance très importante.

« La brique elle-même engendre des variations chromatiques selon la lumière et les saisons. Le rose tire parfois vers l’ocre, il s’avive ou pâlit selon les jours et présente mille nuances, du rose fané ou passé, du rose pastel qui naît de la brume, jusqu'à l’amarante que le soleil d’été accorde à l’azur du ciel »
Citation de M. Biget-Historien



Laissez votre avis

Tapez les caractères qui s'affichent dans l'image :
catpcha

La saisie des caractères d'une image permet de vérifier que c'est bien une personne, et non un programme automatisé, qui recommande une page.
La Cité épiscopale d'Albi Ville d'Albi Site des Ambassadeurs d'Albi, la Cité épiscopale
Comité Départemental du Tourisme du Tarn Consultez sur TripAdvisor 1 200 avis de voyageurs Gite de France