Isabelle Martial Présidente Office de TOurisme Albi

1) Isabelle Martial, présentez-vous en quelques mots.

Je suis née dans l’Oise, d’une mère venant du nord de la France et d’un père du sud-ouest. Ma famille est rapidement revenue à Toulouse, ville natale de mon père. J’ai fait toute ma scolarité dans la ville rose, des études supérieures scientifiques à l’université Paul-Sabatier. Je suis ensuite montée sur Paris, pour y effectuer une thèse … mais y suis finalement restée 23 années. Années pendant lesquelles j’ai travaillé pour des sociétés de services réalisant des études cliniques pour l’industrie pharmaceutique. C’est une volonté de changement, de retour aux sources et de recentrage de mes priorités qui nous ont amenés, mon mari et moi, à quitter Paris et pour ma part à changer complètement d’activité (pendant que mon mari, lui, continue de travailler pour la même société).
Nous souhaitions nous rapprocher de nos familles, visions le grand sud-ouest et si possible la proximité de Toulouse. Nous voulions une ville de taille moyenne, à taille humaine, vivante et dynamique avec une véritable qualité de vie et une attractivité touristique permettant l’ouverture d’une maison d’hôtes. Albi s’est très vite imposée à nous et la maison que nous avons acquise a fini de nous séduire!
Et Albi ne nous a pas déçu. Nous avons reçu un accueil chaleureux de la population, de la mairie, des commerçants et des différents acteurs touristiques.  Et quelle sensation agréable que de s’émerveiller au quotidien de la beauté de ce centre historique et de ne recueillir que des louanges des visiteurs venus découvrir notre cité – parfois un peu par hasard – mais qui en repartent enchantés et deviennent nos meilleurs ambassadeurs.
Et Albi ne nous a pas déçu. Nous avons reçu un accueil chaleureux de la population, de la mairie, des commerçants et des différents acteurs touristiques. Et quelle sensation agréable que de s’émerveiller au quotidien de la beauté de ce centre historique et de ne recueillir que des louanges des visiteurs venus découvrir notre cité – parfois un peu par hasard – mais qui en repartent enchantés et deviennent nos meilleurs ambassadeurs.

2) Qu’attendez-vous de cette fonction de présidente ?

De pouvoir participer à l’effort collectif, m’engager auprès des instances qui nous représentent et travaillent pour nous au quotidien. En ces temps de crise c’est aussi de choisir la carte du collectif – ce qui en terre de rugby veut dire beaucoup – passer à l’action, mobiliser les forces vives afin de surmonter cette épreuve et aller de l’avant

J’ai toujours pensé que l’union faisait la force, que la réussite était plurielle, une affaire d’équipe: la réussite du collectif profite à chaque personne qui le compose.
C’est donc naturellement que j’ai choisi de m’engager aux côtés de l’équipe de l’office du tourisme, de ses administrateurs et de ses adhérents pour les 3 années à venir pour être au service d’Albi et prendre ma part de responsabilité dans l’histoire que nous écrivons ensemble.

Les grands axes de mon engagement pour ce mandat: « rassembler, impliquer, développer, promouvoir ».

  • impliquer les adhérents; l’office du tourisme est là pour eux mais aussi par eux
  • développer la collaboration avec les acteurs du territoire,
  • aider à promouvoir Albi et les territoires qui l’entourent afin d’attirer plus de visiteurs et les faire rester plus longtemps chez nous,
  • imaginer et travailler au développement du tourisme de demain

3) Comment imaginez-vous le tourisme de demain sur Albi ?

Le tourisme évolue très vite, les modes de consommation tout autant. La pandémie actuelle a renforcé et accéléré ces changements. Nous sommes tous dans l’incertitude du lendemain. Il faut donc continuer de travailler nos marchés étrangers pour préparer la « réouverture », tout en renforçant notre communication auprès des habitants des métropoles les plus proches et en réinventant un tourisme de proximité. La concurrence très importante des autres pays et des autres régions de France nous oblige à nous différencier, à adopter une communication offensive, décalée, pertinente et ciblée. Le futur sera numérique ou ne sera pas. Les nouvelles générations se rendant de moins en moins dans les offices de tourisme, il faut réinventer notre communication pour leur donner envie de venir visiter notre région et développer d’autres canaux de communication pour pouvoir les toucher. Sans pour autant négliger le besoin de contact humain, de rencontres enrichissantes, d’accueil personnalisé, de conseils éclairés sans quoi le tourisme ne serait qu’une coquille vide de sens.

4) Et l’Office de Tourisme, quel rôle a -t-il à jouer face à tous ces changements ?

L’Office du Tourisme, « bras armé » de la ville d’Albi en matière de tourisme est composé de salariés compétents et motivés. Leur métier évolue sans cesse avec les changements des habitudes de consommation des visiteurs. Ils doivent acquérir de nouvelles compétences et s’adapter aux exigences toujours renouvelées des clients. Ils nous ont montré au cours des dernières années et particulièrement pendant la période de confinement qu’ils étaient de vrais professionnels sachant faire preuve de créativité et d’esprit d’initiative.
L’Office du Tourisme, centre de ressources pour ses adhérents, décrypte les tendances, conseille et montre la voie, pour toujours coller au plus près aux aspirations de nos visiteurs.
Mais l’Office du Tourisme doit aussi continuer à être un lieu de vie, où les habitants de la ville d’Albi et des environs viennent pour se renseigner sur les activités et festivités du moment, acheter des billets pour un spectacle, glaner des idées pour occuper les petits-enfants, etc

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu