La maison Fenasse, maison romane du XIIe siècle

Flash info
news-albi.jpg
La maison Fenasse est l'un des deux plus vieux édifices romans civils du Tarn avec le pavillon d'Adelaïde situé à Burlats, à côté de Castres.
Albi Maison romane - Maison Fenasse quartier Saint Julien

Où trouver la Maison Fenasse

La Maison Fenasse, située entre le marché couvert et le lycée Lapérouse marque bien l’angle entre la rue Saint-Etienne et la rue des Foissants. La rue Saint-Etienne reliait la rue de la Grand Côte où le commerce se faisait aisément vers le Pont-vieux d’Albi  (Axe principal d’entrée dans la ville.) Cette maison aurait été construite au XIIeme siècle et aurait appartenu, dans la seconde moitié du XIIIeme siècle à un riche banquier / usurier de l’époque : Guillaume Fenasse. Actuellement, c’est une maison privée occupée par un salon de thé en partie basse.

La maison Fenasse ou "la maison romane d'Albi" : un peu d'histoire

La maison romane ou hôtel de Fenasse est un exemple des belles demeures du quartier des Combes et des berges du Tarn. Elle date du XIIème siècle. Elle est l'un des rares bâtiments civils de la période romane pour l'Occitanie. Il n'y en a que deux dans le Tarn avec le pavillon d'Azalaïs à Burlats.
Cette demeure présente un caractère monumental sous les traits d’une vaste demeure bourgeoise qui occupe trois parcelles de l’actuel plan cadastral. On note sur la façade la plus importante rue Saint-Étienne deux grandes arcades, l’une en brique et l’autre en pierre aujourd’hui partiellement murée. Ces deux arcs étaient probablement tous deux en pierre à l’époque médiévale et s’ouvraient sur une boutique ou un atelier donnant sur la rue Saint-Étienne, qui était alors une artère commerciale importante. À l’étage, la baie romane appartenait à une série de baies qui éclairaient la pièce principale d’habitation, Le soin accordé au décor de cette partie de l’édifice traduit une certaine volonté de magnifier la puissance et la richesse du propriétaire.

La plupart des habitations de ce quartier, qu’elles soient en pierre comme la maison romane ou à pans de bois, font preuve d’une certaine opulence, car elles se dressaient sur des axes essentiels de la cité telles la rue de la Grand’Côte ou la rue Saint-Étienne.
Ces rues situées au débouché du Pont-vieux, seul accès à la rive droite du Tarn, desservaient le centre commercial de la cité, en menant vers les couverts de l’ancienne place de la Pile, vers Sainte-Cécile et Saint- Salvi.

Le palais appartenait à la famille Fenasse, vers 1300 Guilhem Fenasse est le plus riche financier et usurier d'Albi. L'Inquisition l’a condamné pour hérésie et lui a confisqué sa demeure qui revient au frère de l'évêque d'Albi Béraud de Fargues, neveu du pape Clément V !

Beaucoup de maisons autour ont été détruites notamment à cause du percement de la rue Emile Grand qui relie les boulevards au marché couvert. Ces travaux ont eu lieu vers 1902. Quelques textes rapportent l’existence d’une maison attenante ou de maisons de même prestige à cet endroit.
Ce qui la caractérise actuellement est son matériau de construction : la pierre blanche, largement utilisée au cours des premiers siècles à Albi et jusqu’au XIIIeme siècle. Par la suite, la construction a été modifiée et surélevée en brique, matériaux adopté dès la crise du catharisme (en témoignent la construction de la Cathédrale et du Palais des Evêques - le plus grand ensemble au monde réalisé en brique). D’ailleurs les ouvertures romanes sont en pierre alors que les remaniements gothiques du rez-de-chaussée sont en brique.

Cette maison fait partie des monuments incontournables à voir lorsque l’on vient visiter la Cité épiscopale d’Albi. Au gré de vos circuits de visite, retrouvez la !

Maison Fenasse : la plus ancienne maison du Tarn se trouve à Albi, par Julien

 

Vous voulez en savoir plus