Toulouse-Lautrec au Palazzo Reale de Milan

Réservez votre séjour
Communication
news-albi.jpg
Du 17 octobre 2017 au 18 février 2018, le Palais Royal de Milan célébrera Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901) avec une grande exposition monographique "Le monde fugasse de Toulouse-Lautrec"
expo_milan_albitourisme.png

Une exposition internationale: le monde fugace de Toulouse-Lautrec 

L’exposition organisée par la ville de Milan dans le cadre de la programmation du Palazzo Reale, coproduite par ce dernier en collaboration avec Gamm, sera présentée dans les salles du rez-de-chaussée.
Le musée Toulouse-Lautrec prête 16 œuvres pour cette exposition–monographie qui bénéficie également de la collaboration de l’Institut national d’histoire de l’Art INHA à Paris.

La Ville d’Albi sera évoquée durant toute la durée de l’exposition avec des photographies de la Cité Episcopale affichées dans un espace d’accueil du Palazzo Reale. Une opération de promotion de la destination Tarn/Occitanie est également organisée par le CRT Occitanie, le CDT Tarn et l’Office de tourisme d’Albi autour d’une visite privée de l’exposition conduite par Danièle Devynck pour la presse touristique et des Tours opérateurs.

toulouse_lautrec_milan_albitourisme.jpg

toulouse_lautrec_milan_albitourisme.jpg, par Julien

Il mondo fuggevole di Toulouse-Lautrec

Présentation

Toulouse-Lautrec (1864-1901) forge un langage pictural nouveau destiné à représenter les aspects les plus emblématiques de la société urbaine et du monde du spectacle de la fin du XIXe siècle. Il ouvre la voie, aux côtés des artistes d’avant-garde des trois dernières décennies du XIXe siècle, à une nouvelle approche dont on retrouve l’influence au siècle suivant, des impressionnistes à Picasso, d’A.Warhol à Fellini.

Au-delà du stéréotype du témoin du Paris de la Belle Epoque, l’exposition analyse le talent novateur du lithographe et du peintre qui, n’appartenant à aucune école, s’impose par un réalisme transcrit par de nouveaux langages formels ou l’art de l’UKIYO-e et la photographie jouent une place déterminante. Ces deux éléments qui se répandent presqu’en même temps en Occident au cours de la seconde moitié du XIXe siècle influencent les codes visuels des artistes du temps. L’exposition cherchera à montrer comment ces données formelles conduisent Toulouse-Lautrec à une simplification synthétique parvenant à capter la fugacité de l’instant qui se révèle aussi efficace en peinture que dans le domaine de la lithographie. Tout en restant ancré dans une représentation figurative, Toulouse-Lautrec invente un langage formel et une perspective picturale, et parvient ainsi à une synthèse des trois éléments, forme/couleur/mouvement/ dans des images d’une puissante force expressive.

 

Commissariat : Danièle DEVYNCK et Claudia ZEVI

Organisation :  Giunti Arte mostre musei (Gamm)

Vous voulez en savoir plus