Découvrez Loic Bourniquel, photographe albigeois spécialiste du mariage. Découvrez son appartenance à Albi et notre département et ce qu’il aime sublimer. Dans la lignée des storyteller, il se plait à raconter des histoires pleines d’émotions et de naturel pour des souvenirs intemporels.

Alors Loïc, pour commencer présentez-vous, quel est votre lien avec Albi ?

J’ai découvert Albi en 2007 où j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette ville à taille humaine dont je n’avais pas connaissance avant. J’ai débuté ma carrière en tant que barman au pub irlandais « O’Sully’s » et après 8 ans de belles rencontres et bonne ambiance, j’ai souhaité me lancer dans la photographie et je me suis spécialisé dans le mariage. C’est pour moi toujours un régal de jouer avec l’architecture albigeoise qui naturellement sublime mes mariés. On y retrouve la brique, les petites ruelles typiques du centre historique m’inspirent et leurs pavés ainsi que cette ambiance médiévale.

Avez-vous un ou plusieurs spots préférés ?

En tant que photographe, c’est une question très difficile tellement cette ville regorge de petits coins sympas où l’on peut jouer avec la lumière, les rayons de soleil, les reflets sur le pavé la nuit… Je déambule principalement dans le Vieil Alby et autour de la Cathédrale et je profite de son intérieur, les voûtes et peintures étant sublimes et idéales à photographier.

Vadrouillant pas mal autour d’Albi, j’affectionne particulièrement les endroits où l’on peut voir du « valonnages » et profiter de la nature omniprésente à seulement quelques minutes d’Albi. J’y amène régulièrement mes couples et familles que je photographie.

Qu’est ce qui vous passionne dans la photographie de mariage ?

A travers mon métier, je suis toujours à la recherche des moments forts tout comme des petits instants plus intimes. Je qualifierais mon style entre le rock et le fun, j’adore apporter une touche d’humour à mes images. Je cherche à capter l’émotion ainsi que les moments insolites ou décalés tout en cherchant un angle, une prise de vue différente.

J’ai eu la chance de voir mon travail récompensé à plusieurs reprises notamment par la Wedding Photo-Journalist Association (WPJA) par de nombreux awards à l’international. J’ai eu le plaisir d’avoir été classé 2 années de suite dans le TOP 150 mondial des meilleurs photo-journalistes de mariage selon la WPJA.

Avez-vous un conseil à transmettre à nos lecteurs ?

Pour s’améliorer en photo, rien de mieux que la « street photography » (photo de rue). Partez explorer votre ville en vous donnant un objectif principal (par exemple : travailler sur les ombres, les reflets, les contrastes de lumières …) Cela fera travailler votre œil de photographe car vous allez chercher des détails et vous aller découvrir votre ville autrement et avoir un regard différent sur ce qui vous entoure.

Loïc Bourniquel

Ombres et Lumières

« C’est pour moi toujours un régal de jouer avec l’architecture albigeoise qui naturellement sublime mes mariés. »

Loïc

Où peut-on vous suivre ?

On peut me suivre sur Instagram @loicbourniquelphoto et sur mon site www.loic-b-photo.com

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu