Retour Retour
Culture 30 mars 30 juin 2024

Exposition “René Iché, l’art en lutte” au Musée Tououse-Lautrec

Ajouter à mon Google Agenda
Musée Toulouse-Lautrec Palais de la Berbie, 81000 Albi

Adresse

Musée Toulouse-Lautrec
Palais de la Berbie
81000 Albi

Comment m’y rendre ?

Présentation

René Iché (1897-1954), figure même de l’artiste engagé, est considéré comme l’un des plus remarquables représentants de la sculpture moderne française, puis, après-guerre, du mouvement de la Figuration européenne.

En 2024 – année anniversaire des 70 ans de la mort de l’artiste, des 80 ans de la Libération de la France et du centenaire du Surréalisme – le musée Toulouse-Lautrec présente une exposition monographique d’envergure réunissant, grâce à des prêts issus de la collection familiale, de collections privées et de collections publiques, plus d’une centaine d’œuvres de René Iché. Le motif de la lutte comprise comme corps-à-corps charnel ou comme combat, résistance, défense d’une cause, est au corps de son travail et constitue le fil directeur de cette exposition.

A travers plusieurs thématiques – Intime, Littérature et poésie, Corps en lutte, Guerres et engagement –, cette exposition montre la diversité de l’œuvre de René Iché et son engagement politique exemplaire. Une sélection de nus à l’encre sur papier complète la sélection sculptée.

Proche de Guillaume Apollinaire et de Max Jacob, soutenu par Antoine Bourdelle, ce vétéran de la Première Guerre mondiale conçoit à Montparnasse ses premières ébauches d’Homme succombant ou de Lutteurs. Deux décades plus tard, alors qu’il a rejoint la Résistance au sein du réseau du musée de l’Homme, Iché les reprend et les décline de manière quasi obsessionnelle. Très tôt, il a accompagné les thèmes et les engagements des surréalistes comme en témoignent son Inconnu de la Seine et ses masques d’André Breton et de Paul Eluard. Dans les années 1930 et 1940, Iché livre des portraits et des statues qui sont autant des figures psychologiques que des manifestes. Après la Libération, il inscrit ses Otages de Puiseaux ou Lutteurs de Carcassonne dans un espace ouvert où la sculpture monumentale s’allie à l’architecture. En 1954, il décède prématurément à Paris alors qu’il vient d’être désigné pour concevoir le Monument aux martyrs d’Auschwitz.

Thèmes

  • Peinture

Toutes les dates et horaires

Horaires d'ouverture du 30 mars au 30 juin 2024
Mardi Ouvert
Mercredi Ouvert
Jeudi Ouvert
Vendredi Ouvert
Samedi Ouvert
Dimanche Ouvert
10h-12h30 / 14h-18h

Tarifs

Plein tarif donnant accès à la collection permanente et à l’exposition temporaire en cours: 10 €

Tarif donnant accès uniquement à l’exposition temporaire en cours: 6 €

Tarif réduit applicable aux étudiants de plus de 18 ans, aux demandeurs d’emploi, aux bénéficiaires du RSA et aux bénéficiaires de l’Allocation Adultes Handicapés, sur présentation d’un justificatif: 5 €

Gratuité accordée aux enfants jusqu’à dix-sept ans inclus, à la personne accompagnant un visiteur en situation de handicap (non ou mal voyant, fauteuil roulant) payant un billet, et aux détenteurs d’une carte ICOM, presse, ou guide conférencier sur présentation d’un justificatif.

Moyens de paiement

  • Carte bancaire/crédit
  • Chèque

Localisation

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu