Retour Retour
Itinéraire à Albi

Circuit de Lasbordes – Balades en Albigeois

À quelques foulées de la Cathédrale Sainte-Cécile, le Circuit de Lasbordes offre une vision inattendue sur la ville d’Albi et les coteaux qui l’entourent. 5km900/1h40

Albi

Boucle

Automne, Eté, Hiver, Printemps

La quasi-totalité de ce parcours hors du noyau urbain, est une mosaïque d’entités: les espaces agricoles avec les serres horticoles et maraîchères, la pelouse du golf, les étendues boisées.

La plaine agricole
Au Moyen Âge, les quartiers ouest d’Albi ont une vocation à dominante agricole. De grands domaines appartiennent à l’évêché ou à de riches notables dont les noms donneront naissance aux entités urbaines du XXe siècle (Fonlabour, Canavières…). Au XVe siècle, le pastel et le chanvre sont cultivés sur Canavières et les Fargues. Au XXe siècle, deux types d’agriculture se maintiennent sur ces quartiers: une agriculture de « plein champs » sur la partie ouest (La Janade, etc.) et une agriculture maraîchère et pépinière sur les sites de Canavières haut et bas. À partir de 1989, les activités de loisirs se développent
avec la création du golf de Lasbordes. Sur la quasitotalité du parcours, vous gardez un point de vue sur le Tarn et la ville, dominée par la Cathédrale Sainte-Cécile et le Palais de la Berbie. Ce cadre champêtre, à proximité immédiate du centre-ville, surprend et réjouit l’œil du promeneur.

Les bâtis que vous pouvez rencontrer sont typiques de l’activité agricole
longtemps dominante dans ce secteur. Les fermes sont construites à partir
d’un appareillage de galets et de briques. La partie basse des murs est traditionnellement constituée de galets en arrangement vertical ou oblique, la partie supérieure est elle, composée d’un mélange de galets et de briques.

Depuis le chemin de Canavières, observez la ferme qui se situe sur votre droite (chemin des Peupliers). Au milieu d’une zone maraîchère, cette ferme en bon
état, datant de la fin du XIXe siècle, est composée de deux ailes et d’un bâtiment central. Une aile abrite l’habitation, le reste devait être à usage agricole. C’est un ensemble bâti typique de la région. Au milieu des parcelles agricoles, plusieurs
puits ont été construits au cours du XXe siècle. D’une surface au sol d’environ 4 m2, ils sont composés de trois murs pleins, le quatrième étant largement ouvert afin de permettre l’accès à l’eau. Le tout soutient une toiture en tuiles à une seule
pente vers l’arrière.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu