La Mappa mundi est un complément tout à fait important et cohérent de l’inscription en 2010 de la Cité épiscopale d’Albi au patrimoine mondial par l’UNESCO : le manuscrit fait partie de la bibliothèque du chapitre, avec 35 autres ; il montre que le développement intellectuel d’Albi, très précoce, dès le VIIe siècle, est aussi ce qui a permis l’éclosion de la Cité épiscopale au XIIIe siècle.

La Mappa mundi d’Albi est l’une des plus anciennes cartes du monde connu conservées à ce jour, non symbolique ni abstraite. C’est un document d’une importance exceptionnelle pour l’histoire mondiale de la cartographie, et, plus largement, pour l’histoire de la représentation de l’espace, et donc l’histoire de l’humanité. Son contenu est d’intérêt universel : elle représente 25 pays sur 3 sphères géographiques.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu