Le Vieil Alby est un labyrinthe où il ne faut surtout pas oublier de flâner, de lever la tête et de faire le curieux…

Pourquoi Albi est essentiellement construite en brique ?

Charriée par le Tarn depuis les Rougiers du Sud Aveyron, cette terre fut, dès l’époque romaine, le matériau de prédilection (facilité d’extraction, source inépuisable) pour la construction. D’ailleurs, si on observe la rivière un jour de pluie, les eaux sont rouges ! Façonnées à la main, les briques portent encore les empreintes des ouvriers…

Pars à la recherche des traces de doigts, tu découvriras que même les enfants mettaient « la main à la pâte !

Au Moyen-Age, les citadins étaient très malins et toujours prêts à faire des économies. En effet, comme les impôts étaient calculés sur la surface habitable au sol des maisons, les bâtisseurs « grignotaient » de l’espace sur la rue avec les étages. Les particuliers étaient aussi imposables sur le nombre de fenêtres. Aussi, il arrivait que celles-ci soient rebouchées avant le passage du « questeur ».

Faisant comme un « toit » au-dessus des rues, les terrasses occupant le dernier étage des maisons sont appelées « soleilhou ». Ces espaces ouverts étaient utilisés pour faire sécher les récoltes, hissées par des poulies encore visibles. Certains maisons ont conservé une tour , symbole de leur richesse

La cathédrale Sainte-Cécile : surprenante, c’est sûr mais surtout géante !

C’est l’évêque Bernard de Castanet qui a souhaité sa construction en 1282 mais les travaux ayant duré 200 ans, il ne l’a pas vue terminée.
Cette cathédrale ressemble à une forteresse percée de hautes et fines ouvertures. Son style s’appelle le gothique méridional, un style sévère. Plus tard, il a été ajouté le Baldaquin, qui représente l’entrée principale dans la cathédrale : lui est de style gothique flamboyant, richement sculpté dans la pierre, on dirait d’ailleurs de la « dentelle de pierre ».

Albi Tourisme

Un clocher imposant, qui servait aussi de tour, domine du haut de ses 78 m et son escalier comporte autant de marches que de jours de l’année soit…. 365 marches.

(accès au clocher interdit)

 Entrons et, stupéfaction, tout est peint et décoré !! Tout le contraire de l’extérieur.
La nef est l’une des plus hautes en France : 30 m sous la voûte et 97 m de long pour 19,20 de large, imposant non ? Ce sont des peintres italiens de la Renaissance qui ont peints murs et plafonds. 3 années simplement pour peintre la voûte, ils ont travaillé sur des planches suspendues au plafond.

Le regard attentif vers la voûte, on perçoit les trous qui laissaient passer les cordes qui tenaient les échafaudages.

La grande peinture qui ressemble à une drôle de bande dessinée : c’est le Jugement Dernier – Il raconte l’enfer et le paradis. Au plus bas, les punitions données à ceux qui ont commis les 7 pêchés capitaux. On ne peut qu’être attirés par les monstres représentés.

A l’opposé c’est le Jubé: c’est un choeur fermé où se réunissaient les religieux pour les offices, les messes. On retrouve la même dentelle de pierre qu’à l’extérieur. Tout autour, il y un couloir appelé le déambulatoire où l’on découvre des statues de pierre qui représentent autant des personnages de la bible que des personnes du Moyen-Age habillés en habit d’époque et respectant la taille des gens de l’époque. Bien regarder tous les détails des visages, des mains, des plis des robes qui sont très réalistes.

Les traces de la toute première cathédrale qui se trouvait un peu plus loin…

Nos personnages célèbres

Le musée Toulouse-Lautrec : une visite pour accompagner les parents

Le musée Toulouse-Lautrec d’Albi est connu dans le monde entier, il faut entrer dans le Palais de la Berbie, ancienne résidence des évêques pour le visiter. Et tout en parcourant ce magnifique « château », les oeuvres de ce peintre né à Albi, Henri de Toulouse-Lautrec, trouvent toute leur place. En 2022, cela fait 100 ans que la famille a donné les œuvres du peintre.

Ce peintre est célèbre pour ses portraits et surtout pour ses affiches qui témoignent de la vie parisienne de la fin du XIXe siècle. IL est considéré comme le précurseur de l’affiche du XXe. Ce sont des publicités, des annonces de spectacles, d’évènements.
Le musée possède une collection de 21 affiches réalisées selon la technique de la lithographie. Au fur et à mesure des salles, on pourra apercevoir des chevaux, des chiens, des portraits. En quittant les salles du musée, jeter un œil aux vitrines où sont exposées des objets de l’histoire d’Albi, des clés, des sous, des poteries, une sandale de cuir etc.

le savez vous ?

Toulouse-Lautrec exprime son talent sur tout type de support : il peint sur toile mais aussi sur du papier, du carton.

L’histoire de François de Galaup de Lapérouse, grand navigateur du XVIIIe siècle né à Albi.

Sa vie fut remplie d’expéditions aux quatre coins du monde avec de fabuleux équipages pour découvrir de nouvelles terres… l’Astrolabe et la Boussole. Malheureusement, parti le 1er août 1785 de Brest, il n’y est plus jamais revenu. En effet les deux frégates se sont abîmées en 1788 au large de l’Australie et il y a perdu la vie avec tout son équipage. De nombreuses recherches ont été faites depuis pour retrouver les vestiges et qu’un musée lui est consacré dans ma ville natale : Albi – Lors de la visite, demandez le livret le mystère Lapérouse

Vocabulaire malin

  • Baldaquin : porche sculpté plus ou moins imposant situé devant une entrée au-dessus de statues.
  • Berbie : vient de l’occitan « Bisbia » qui signifie évêque.
  • Blason : symbole d’une ville ou d’une famille.
  • Cathédrale: vient de « cathèdre » : siège de l’évêque.
  • Choeur : partie sacrée de la cathédrale où se réunissaient les chanoines.
  • Cathares : messagers d’une nouvelle croyance qui eut du succès au XIIIè siècle.
  • Croisade contre les Albigeois : guerre déclenchée par l’Eglise Catholique de 1209 à 1229 contre les Cathares.
  • Donjon : tour à caractère défensif.
  • Esquisse : croquis.
  • Evêque : responsable religieux d’une région.
  • Gâche ou gachole : une tour de guet ou de contrôle.
  • Gargouille : figure de monstre en haut de la cathédrale qui servait de gouttière.
  • Jubé: barrière sculptée séparant la nef du choeur dans une église.
  • Jugement Dernier : l’Eglise Catholique pense que Dieu jugera tous les vivants et les morts ressuscités à la fin du Monde.
  • Maison à colombage : maison dont la façade est constituée de bois et de torchis (enduit) ou de briques.
  • Nef : partie centrale de la cathédrale réservée au peuple.
  • Pastel : plante tinctoriale dont le bleu servait à teindre les étoffes et à fabriquer des peintures.
  • Questeur : releveur des impôts.
  • Rougiers : terrains argileux.
  • Tarn : cette rivière prend sa source sur le Mont Lozère à 375 km de long et se jette dans la Garonne.
  • Voûte: plafond arrondi 

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu